Partagez | 
 

 Curly Bunch ~ 2★R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
In Neverland, I'm
Curly Bunch
∞ Date d'arrivée à Neverland : 12/06/2013 ∞ MESSAGES : 4 ∞ ÂGE : 16 ans ∞ BOUILLE : Freddie Highmore
MessageSujet: Curly Bunch ~ 2★R   Mer 12 Juin - 23:00



Curly Bunch


NOM & PRÉNOMS : Curly Bunch (prénom de naissance : Noah). ∞ ÂGE : 16 ans, mais paraît plus jeune. ∞ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Le 25 décembre à New York. ∞ STATUT : Célibataire. ∞ ORIENTATION : Hétérosexuel. ∞ GROUPE : Lost Child. ∞ AVATAR: Freddie Highmore. ∞ SCÉNARIO OU PI ? Scénario.





Curly est le plus téméraire des Enfants Perdus, juste après Peter Pan. Il est le premier lorsqu'il s'agit d'aller se bagarrer avec les Indiens, ou pire, défendre l'île contre les Pirates. Il est toujours partant pour s'embarquer dans une nouvelle aventure et ne tient pas en place. Il est plus solitaire et indépendant que les autres Enfants Perdus, mais pas pour autant plus mélancolique. Il n'est pas rare qu'il disparaisse durant plusieurs jours sans que personne n'ait à s'inquiéter. Il part souvent explorer l'île en solitaire, non pas parce qu'il n'aime pas la compagnie, mais il est le seul à profiter autant de la nature incroyable de Neverland.

Curly, c'est un drôle d'oisillon. Malgré ses 16 ans, il a gardé un aspect très juvénile - un cadeau de l'île qui aurait senti son désir de rester à jamais un enfant ? -, et cela lui convient tout à fait ! S’il ne semble pas très bavard au premier abord, il n’en pense pas moins... Et une fois qu'il a cerné à qui il a affaire, si vous gagnez sa confiance, alors le garçon mutique se révéle être une grande gueule railleuse et souvent insolente ! Comme la lune cède la place au soleil, le gamin taciturne s'efface et laisse alors place à un Curly espiègle, rieur, turbulent, provocateur, à l'humour décapant et inventif en matière de tours à jouer... Téméraire et insouciant, il se fiche pas mal du danger : plus il y a de risques, plus ça va décoiffer, plus on va s'amuser ! Voilà sa façon de voir les choses.

Le garçon a un profond sens de la loyauté et n'hésitera pas une seconde à apporter son aide si l'un de ses proches est en difficulté... Et il aime rêver, observer, contempler ce qui le touche. Pour rien au monde il n'échangerait sa place de Garçon Perdu !

Les cheveux éclaircis par le soleil en bataille, les yeux bleus virant au gris, Curly n’est pas épais ; presque maigre. Le garçon arbore un air indéchiffrable, détaché et nonchalant en présence d'inconnus, mais en compagnie d'amis, il devient aussitôt un joyeux luron au sourire éclatant et à l'oeil malicieux. Il a un côté artiste qui se traduit par le plaisir qu'il prend à se dessiner sur le corps, en écrasant des plantes et des terres de différentes couleurs - les Indiens lui ayant transmis quelques connaissances sur les pigments. Toute en finesse, la force n’est pas sa qualité dominante, mais il s’en tire sans difficulté lors des bagarres contre les pirates grâce à sa ruse et sa vivacité hors du commun. Il se débrouille par ailleurs très honorablement muni d'un sabre.


Pseudo : Aya. ∞ Age : 19 ans, toutes mes dents et des rêves ébouriffés plein les mirettes. ∞ Pays/Ville : France. ∞ Où as-tu connu le forum ? : Guidée par une fée. ∞ Comment trouves-tu celui-ci ? : Très sympa & prometteur, j'espère surtout qu'il est actif !



© Suika



Dernière édition par Curly Bunch le Jeu 13 Juin - 11:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
In Neverland, I'm
Curly Bunch
∞ Date d'arrivée à Neverland : 12/06/2013 ∞ MESSAGES : 4 ∞ ÂGE : 16 ans ∞ BOUILLE : Freddie Highmore
MessageSujet: Re: Curly Bunch ~ 2★R   Mer 12 Juin - 23:32


Mon histoire




Né à New York, la vie de Noah commença dans la douleur. Son enfance consista à courir les bas-fonds de la ville, à arpenter des rues sombres où traînaient de pauvres âmes imbibées de mauvaise gnôle pour oublier leur misère, à tenter de vivre sa vie d'enfant en dépit de cette cruauté de l'existence qui lui perçait les yeux où qu'il porte son regard bleu.

Sa mère, infirmière à l'hôpital le plus proche, travaillait avec acharnement. Elle se savait condamnée, mais son fils, lui, ne connaîtrait pas une telle vie de malheur : voilà le serment qu'elle se répétait en silence, la mâchoire serrée, tandis qu'elle essuyait pour la énième fois les déjections d'un vieillard sénile et abandonné. Malgré tout les coups bas que lui avait asséné la vie, cette femme avait réussi l'exploit de garder une étincelle de sensibilité, une véritable vocation d'aider son prochain, tout au fond de son coeur malmené. Elle aimait son fils, son rayon de soleil en ce monde, lui avait enseigné ce qu'elle avait de plus précieux ; c'est-à-dire les bases de la médecine, mais elle ne supportait pas de ne pouvoir lui offrir qu'une enfance dans la misère et le danger des quartiers glauques.

Le père de Noah, lui, était un illustre inconnu. Il avait disparu quand le garçon était venu au monde, et ni Noah ni sa mère n'abordait jamais le sujet à la maison. Du reste, ce père absent fut rapidement remplacé par un beau-père qui s'emportait et frappait facilement son entourage quand il avait abusé de la bouteille - ce qui arrivait malheureusement trop souvent.



Si cette enfance difficile força Noah à devenir rapidement responsable et à mûrir vite, ce ne fut que son imagination débordante qui le maintint en vie. Ce qu'il imaginait, il le voyait. Ce qu'il voyait était réel. Le reste n'était qu'illusion. La misère et la crasse devenaient une prairie fleurie ou une jungle tropicale, les coups de l'alcoolo étaient le résultat d'une bagarre contre un ours sous le ciel d'automne ; quant à lui, il vivait comme un automate et vagabondait jour et nuit en esprit, explorant des pays connus de lui-seul...

Noah se faisait volontairement renvoyer des établissements scolaires, les uns après les autres, afin de pouvoir rester chez lui et tenir la maison dans un semblant d'ordre. Quel autre enfant de 12 ans se serait ainsi démené à faire le ménage, la lessive, les repas, essayant de soulager au mieux sa mère ? Car son beau-père n'était rien d'autre qu'une arve échouée sur le canapé miteux du coin-salon. Quand il avait une heure de libre, le garçon s'empressait de trouver un livre ou il s'asseyait près d'une fenêtre et rêvassait, avec l'urgence d'oublier.

Cette vie en filigrane dura seize longues années.

Un soir, le téléphone sonna. Noah ne saisit que quelques mots de la conversation : accident en allant à l'hôpital... tout tenté... rien pu faire... Ce fut l'unique fois où le garçon vit son beau-père pleurer. Noah était orphelin.

C'était trop, trop, trop. Noah explosa. Il fugua et courut jusqu'à ce que ses poumons le brûlent, jusqu'à ce que ses jambes le lâchent, jusqu'à ne plus pouvoir respirer. Là, il se laissa tomber au sol, en plein coeur de Central Park, et il pleura sans plus pouvoir s'arrêter. Sans un bruit. Au milieu des chants d'oiseaux qui louaient la venue de la nuit. Epuisé, le garçon se recroquevilla et sombra dans un sommeil sans rêve. Il ne pouvait pas savoir qu'au-dessus de lui, deux petits fées avaient observé la scène avec une grande attention...



Quand il ouvrit les yeux, Noah était enfin chez lui. C'était comme une évidence, il connaissait cet endroit, il l'avait si souvent vu en pensées...! Et cette fois, son monde était bien réel... La joie du garçon était si intense qu'il crut que cela allait le tuer ! Quand il appris à le nom de l'île, Neverland, Noah se promit de tirer un trait sur son passé. Désormais : sa vie était ici, à jamais ! Et l'île regorgeait de merveilles à découvrir...

Le garçon s'intégra très rapidement à la petite troupe déjà constituée des Enfants Perdus. En le voyant, la première réflexion d'un minot de cinq ou six ans fut à propos des cheveux en bataille de Noah... Il fut immédiatement baptisé Curly par la bande de gosses, et Noah accepta avec joie ce nouveau prénom. A nouvelle identité, nouvelle vie...!

Curly apprécie beaucoup Peter, avec qui il partage de nombreux traits de caractère. Les deux ont une relation particulière, comme de vrais frères : ils sont très complices et se comprennent d'un regard. Il a aussi une affection plus marquée pour Nibs Patter : sa timidité le rend attachant aux yeux de Curly. Toutefois, s'il considère les Enfants Perdus comme sa famille, le garçon reste plus indépendant qu'eux et ne craint pas la solitude.


© Suika

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Curly Bunch ~ 2★R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si tu n'as pas d'amis, prend un Curly !
» CURLY CANICHE 7 ANS ADOPTE
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» T'as pas d'amis? Prend un curly! (si sa marche pas clique sur ce sujet ^^)
» « si ta pas d'amis, prend un curly ou prend tout le paquet. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Meet me halfway
 :: 
-